Decentralisation

18/11/2010 / 3 commentaire(s)

A l'occasion d'un exposé sur les plug-computers, ces petits serveurs favorisant la décentralisation de l'information, j'ai fais un petit retour sur une menace qui pèse sur l'Internet.

Comme l'expliquait (et l'explique toujours) Benjamin Bayart en 2007, dans sa conférence Internet ou Minitel 2.0, "Internet a commencé sa décroissance il y a déjà quelques années". Qu'est-ce que ça veut dire ? C'est très simple. Les fournisseurs de services, et tout ce que nous appelons aujourd'hui le "cloud", ont fait d'Internet un réseau centralisé, qui n'a plus rien à voir avec les spécifications originales.

Si nous voulons que la toile retrouve sa liberté, il nous faut reprendre le contrôle de nos données, et faire de chaque utilisateur un fournisseur de contenu. Car oui, l'ordinateur qui fait tourner votre navigateur Web ou votre client de messagerie peut aussi faire tourner un serveur Web ou un serveur mail. Et non, ce n'est pas compliqué.

C'est là que le plug-computer intervient. Cet ordinateur minimaliste, inaudible et particulièrement économe (souvent moins de 10 watts en fonctionnement) est fait pour être branché puis oublié. Ses fonctionnalités contrôlables à distance le transforment en serveur de ce que vous voulez (sauf de café), sur votre réseau local mais également à l'extérieur.

En effet, votre ligne ADSL, malgré bien des défauts, est largement suffisante pour votre petit serveur. Si votre FAI ne vous propose pas d'IP fixe, vous pouvez toujours compter sur des services de DNS dynamique. Et à moins que vous n'ayez vraiment beaucoup de trafic, votre faible débit montant devrait faire l'affaire.

C'est bien beau de prêcher la bonne parole mais quand est-ce que je m'y mets ? Malheureusement, pas pour l'instant, mais je penserai à flageller. Plus sérieusement, j'attends pour cela d'avoir un habitat plus permanent et un rythme de vie plus stable. Mais surtout, ne m'attendez pas et hébergez vous !

Ecrire un commentaire




Quelle est la dernière lettre du mot pois ? : 

Commentaires

retrodev, le 20 novembre 2010 :

@oxo : Merci pour ce commentaire dont la longueur ridiculise celle de l'article. Je ne savais pas que tu envisageais déjà de quitter OVH, mais après tout, c'est la meilleure chose à faire tant que tu n'as pas de vidéo à streamer ou autres trucs hyper lourds. Et les serveurs Linux, il n'y a que ca de vrai (ne parlons pas de Windows Server 2008 et de la WebTV SRC ...).

@Ganon : Tu ferais effectivement bien de t'y mettre, surtout que tu n'as pas l'excuse du logement (et qu'il reste de la place dans ton rack). A terme, ton eeePC sera sans doute recyclé en serveur, parce que niveau consommation électrique c'est plutôt tranquille. Au fait, merci pour le Minitel 2.0, tu m'avais passé la vidéo il y a un an et demi lors d'un test de transfert Bonjour à Paris.

Ganon, le 19 novembre 2010 :

Super article (bien qu'un peu court) - (Aucun CMB ne sera accepté ici).

Qui donne effectivement envie de s'y mettre ... Il faudra qu'on en parle, j'ai plein de questions à te poser là dessus ;-)

oxoCreations, le 18 novembre 2010 :

Depuis que je me suis mis au NAS, j'aborde le net différemment. Un tout petit boitier branché directement sur mon réseau. En local un vrai bonheur tout le monde (enfin ma moitié et moi-même) partage ces données et j'ai enfin pu centraliser la musique les photos et toutes nos données.

Super mais le plus intéressant est c'est tout ce qui arrive grâce au réseau internet. Toutes mes données sont accessibles 7j/7 24h/24 depuis n'importe où dans le monde. Un PC ou n'importe quel périphérique mobile (notamment iPhone) accède directement à mes playlist itunes, mes vidéos...

C'est tout ? et bien non je vais pouvoir m'affranchir de coûteux frais d'hébergement web, en effet grâce à la puissance du pingouin, j'ai un véritable serveur web à la maison (apache, bdd et ftp svp !)

Alors oui de plus en plus nous sommes acteurs du changement de l'internet. Aujourd'hui je transmet moi-même mes photos à la famille à l'autre bout de la france, plus de service intermédiaire.

Tout cela ajouté aux possibilité de partager sur des newsgoup ou dans les hauts lieux du torrent (attention au vilain hadopi) je peux aujourd'hui dire qu'en partie, internet c'est moi qu'il le fait !

Et pour terminer sur une note écologique, je pense qu'un petit serveur dans chaque foyer consomme moins que d'importants data center à Roubaix (OVH) ou ailleurs.

Réalisation : Antonin Segault
antonin.segault[AT]laposte[point]net
Hébergement : OVH