MOTS

27/02/2011 / 0 commentaire(s)

MOTS, pour Micro Online Text Service, est un petit outil que j'ai mis en place comme cadeau (geek) de la Saint Valentin. Entre le message board, le forum et le micro-blog, ses utilisations potentielles restent à inventer.

Publication sous licence libre

Le programme est techniquement très simple, et un certain nombre de modifications restent à apporter. L'interface web, basée sur AJAX, permet l'écriture et l'affichage de messages, stockés via un fichier XML. Les restrictions d'accès sont gérées par le serveur Apache (via htaccess/htpasswd), et je dois encore implémenter la signature des messages en fonction de la session ouverte (il doit y avoir un moyen de récupérer, via PHP, l'identification auprès du serveur).

L'objectif de cet article, tout d'abord, est d'annoncer la publication des sources de cet outil sous licence libre (CC-BY), sur mon dépôt de fichiers (plus par principe que par réelle conviction d'apporter là un code réellement utile). J'y mettrai en ligne toutes les mises à jour ultérieures. Je me tiens à disposition pour toute remarque/question/proposition quant aux fonctionnalités et à la programmation. Pour ce qui est du design, ceux qui me connaissent savent que ce n'est pas ma tasse de thé alors je vous laisse vous en dépêtrer.

Analyse de l'utilisation

Quelques semaines d'utilisation de cet outil avec ma douce, m'ont également permis de soulever plusieurs questions. Quand nous avons tous deux une connexion stable (ce qui n'est hélas pas toujours le cas) et, bien entendu, que nous sommes éloigné (ce qui est, hélas, beaucoup trop souvent le cas), MOTS se substitue presque intégralement à nos échanges par SMS, mail et Twitter. Pourtant, ces trois systèmes de communication répondent à des besoins biens différents. Il semblerait donc que ce message board se trouve juste à la jonction de ces besoins.

Tout d'abord, MOTS, à la différence du SMS et de Twitter, n'impose pas de longueur du message, ce qui laisse l'utilisateur totalement libre de la longueur du texte envoyé. J'ai analysé les 50 messages déjà envoyés et ainsi déterminé que la longueur moyenne du message est de 157 caractères (maximum : 496, minimum : 24). Ces statistiques mériteraient d'être recalculées après une plus longue utilisation mais me permettent déjà de formuler une hypothèse intéressante.

Il semblerait donc que la limite des 140 caractères sur Twitter et des 160 caractères du SMS, déterminés par des critères purement techniques, n'est pas très éloignée de la longueur moyenne du texte (sans usage des abréviations) nécessaire à une communication par micro-message. Il serait également nécessaire de préciser le contexte de communication (nature des messages, nombre et proximité des interlocuteurs) pour mieux vérifier la validité de cette hypothèse.

Par ailleurs, une analyse de la fréquence des messages, en négligeant les jours sans connexion, ou sans éloignement, révèle une moyenne de 6,25 messages par jours (maximum : 14, minimum : 1) pour deux participants. Cela correspond également au nombre moyen de courriels que nous échangions. Ces résultats nécessiteraient également d'être croisés avec ceux d'autres contextes d'utilisation, ainsi que calculés sur une plus longue période.

To be continued ....

D'ici quelques semaines/mois (selon ma mémoire et mon emploi du temps), j'ajouterai les nouveaux résultats obtenus par l'étude des messages envoyés via MOTS. Si d'autres personnes utilisent MOTS ou un services similaire, j'apprécierais qu'elles me communiquent de telles données. De même, j'aimerais savoir si des études sur les longueurs et fréquences des messages ont déjà été menées dans le domaine du micro-blogging et des message board.

Ecrire un commentaire




Quelle est la deuxième lettre du mot nfiuyu ? : 

Réalisation : Antonin Segault
antonin.segault[AT]laposte[point]net
Hébergement : OVH