Réseaux

07/03/2011 / 0 commentaire(s)

Même si les machines n'ont plus beaucoup changé depuis les années 80, l'informatique, elle, a beaucoup évolué. Aujourd'hui, elle a quitté l'ère de la micro informatique pour celle des réseaux.

Dans les années 70, avec sa miniaturisation, et puis les années 80, avec sa montée en puissance, et enfin les années 90, avec sa démocratisation, l'ordinateur individuel est devenu le centre de l'informatique. Et c'est lui que les rêveurs ont vu devenir toujours plus puissant, multitâche et, d'une certaine manière, plus humain.

Cependant, depuis les années 2000, ce n'est plus l'ordinateur individuel qui répond à ces espoirs. Soit, les processeurs sont plus rapides, les écrans plus grands, mais la machine n'évolue plus beaucoup. Son architecture est à peu près la même que celle de l'IBM PC des années 80, et pourtant les usages ne sont plus du tout les mêmes.

Ce qui a changé, c'est non pas l'architecture de la machine, mais l'architecture des machines. Avec la mise en réseau, de multiples nouvelles possibilités de relier ces machines ont vu le jour, renouvelant ainsi le potentiel de l'informatique et signant par là la fin de la micro-informatique.

De même, les ordinateurs portables, les smartphones, les tablettes, tous ces nouveaux appareils sont négligeables comme micro-ordinateurs. Leur force est de contribuer à l'émergence de nouvelles architectures où le réseau est prépondérant.

Les moteurs de recherche, les réseaux sociaux, les app store, toutes les applications phares des ces dernières années sont basées sur les réseaux. C'est là que, désormais, l'innovation est la plus grande.

Le grand perdant de cette évolution, c'est l'ordinateur. Une fois déconnecté, il n'est plus rien, et une partie de la richesse de la micro-informatique a disparu avec cette dictature de la mise en réseau.

Ecrire un commentaire




Quelle est la troisième lettre du mot rzrte ? : 

Réalisation : Antonin Segault
antonin.segault[AT]laposte[point]net
Hébergement : OVH