Crisis Notes #1

16/04/2013 / 0 commentaire(s)

Retranscription de notes relatives à la communication de crise sur les médias sociaux.

#BostonMarathon

Lundi 15 avril 2013, à 2h45 heure de Boston (18h45 GMT, 20h45 heure d'été en France), deux bombes explosent à l'arrivée du marathon de Boston. Une autres explosion, peu après, dans le bibliothèque JFK, a ensuite été considérée comme n'ayant pas de lien (et pas d'origine terroriste).

Le principal hashtag utilisé est #boston, puis #bostonmarathon. Ensuite viennent #payforboston, #marathon, #prayersforboston et #bombing. 2h après les explosions, #prayforboston est en TopTweet. Plus tard (2h30 après l'explosion) le hashtag #tweetfromthebeat apparaît, fortement utilisé par la police.

1h après l'explosion, l'estimation du bilan reste très floue (entre 3 et 12 morts) puis, un quart d'heure après, le bilan provisoire se stabilise (voir plus loin, les tweets de la police). Plusieurs images "choc" (des blessés évacués, le sol couvert de sang, ...) sont diffusées très largement. Des vidéos de l'explosion la plus proche de l'arrivée sont également diffusées.

Le compte Twitter @Police_Boston envoie un premier message 1h après l'explosion, puis confirme le bilan provisoire (15 minutes plus tard) et annonce une conférence de presse (encore 30 minutes plus tard). @BostonFire annonce sa conférence 1h15 après l'explosion. Moins de 2h après l'explosion, @CherylFiandaca (chargée de com de la police de Boston) annonce que la police recherche toutes les vidéos de la ligne d'arrivée.

Des incitations au don du sang ont rapidement été diffusées, bientôt suivies par des informations indiquant qu'il n'y avait pas urgence. Les messages les plus fréquents sont des prières pour les victimes et leurs proches.

2h après les faits, des informations sur un suspect, soigné à l'hôpital pour des blessures de shrapnell, mais déjà sous la garde de la police, circulent. 15 minutes plus tard, des tweets indiquent qu'il serait de nationalité saoudienne. Plusieurs démentis officiels se succèdent alors. Divers autres rumeurs circulent quant à des arrestations, mais ne sont pas massivement reprises.

Des informations contradictoires circulent quant au réseau cellulaire. Certains messages demande de n'appeler qu'en cas d'urgence, en raison d'un importante surcharge. Quelques messages indiquent en revanche que le réseau aurait été intentionnellement coupé pour éviter le déclenchement d'autres engins explosif. Des sources officiel ont ensuite démenti cette information.

Sur wikipedia, une première annonce est ajoutée sur la page Boston Marathon 32 minutes après le drame. Une page dédiée est créée 42 minutes après l'explosion et, 1h après, totalisait plus de 210 modifications.

Ouverture du service Google Person Finder Je ne connaissais pas cet outil. Visiblement, l'interface permet de fournir ou de rechercher des données sur une personne (plus de détails. Dans le même genre, Safe and Well), par la croix rouge ... A étudier

#IranEarthquake

Un séisme évalué à 7.8 sur l'échelle de Richter a eu lieu mardi 16 avril 20013 à 12h44 (heure d'été française, soit 10h44 GMT) en Iran, près le la frontière pakistanaise. La secousse a été ressentie à Karashi, Dubai, New Delhi, ...

A 13h27, le TopTweet mondial indiquais "Iran-Pakistan" en 3ème place, "Khash" (le nom d'une ville proche de l'épicentre) en 8ème position, "Magnitude 7.8" en 9ème position et "New Delhi" en 10ème position. 1h après le séisme, aucun hashtag spécifique ne s'est imposé, les tweets sont visibles sur #earthquake, #dubai, #iran, #delhi, #pakistan, #uae, ... (ce qui complique la veille). 1h30 après le séisme, #prayforiran apprait en 4ème place du TopTweet. Ce n'est que plus de 2h plus tard que #IranEarthquake semble avoir pris de l'importance (mais le pic d'activité est passé).

Un grand nombre de tweets émanent de Dubai et New Dehli, où les bureaux ont été évacués. Beaucoup d'informations proviennent également de Karashi et du Pakistan. En revanche, très peu de nouvelles arrivent d'Iran (j'y vois plusieurs cause possibles : la faible population et la relative pauvreté de la région, les dommages aux infrastructures annoncées ...).

Les estimations sur le nombre de victimes ont été d'une précision variable. Au Pakistan, des chiffres précis sont rapidement annoncés et confirmés. En Iran, plusieurs ordres de grandeur circulent (40, 100 ...), soit-disant confirmés par des sources fiables, mais un démenti a ensuite balayé ces spéculations.

Plusieurs messages s'intéressent à une centrale nucléaire iranienne, et il est rapidement annoncé qu'elle n'est pas touchée. Par ailleurs, plusieurs personnes diffusent des conseils (rester sous les tables, ...). Les messages des prières sont également très nombreux.

La page Wikipedia a été créée 30 minutes après le séisme et a rapidement cumulé plusieurs dizaines de modifications.

Ecrire un commentaire




Quelle est la deuxième lettre du mot ijzqc ? : 

Réalisation : Antonin Segault
antonin.segault[AT]laposte[point]net
Hébergement : OVH